Introduction

l'atlas spécifique : origine de la technique

Atlas reposant sur la deuxième vertèbre cervicale Atlas

Les traitements de l'atlas spécifique sont le domaine de prédilection des chiropracteurs.

En 1920 le docteur B-J PALMER introduisit le concept selon lequel le traitement de la première cervicale pouvait avoir une incidence sur tout le corps : le fameux "hole in one", métaphore empruntée au golf, désignant la victoire en un seul geste lorsque le joueur atteint son but en une fois. Appliqué au traitement de la première cervicale, lorsqu'il est correctement réalisé, peut en un seul geste supprimer un grand nombre de pathologies et de douleurs.

Plus tard, d'autres chiropracteurs tels que les Docteurs GNOSTIC et Roy SWEAT ont consacré leur vie à élaborer des traitements sur les premières cervicales. Ils ont bâti un système de tests spécifiques et créé des appareils pour traiter uniquement la première cervicale. De nombreuses publications concernant la première cervicale sont visibles sur les sites http://atlasorthogonalchiro.com/ ou http://www.nucca.org/. Dans toutes ces écoles, la subluxation de la première cervicale est repositionnée en position couchée.

La différence et l'originalité du traitement de l'atlas spécifique avec l'équilibrateur SOULIER réside dans le fait que la correction est réalisée sur le patient debout. Les tests précédant la correction s'effectuant en décubitus dorsal.

Rappel

Le système nerveux passe en grande partie par l'atlas en sortant du crâne pour former la moëlle épinière. Une perte de mobilité de cette vertèbre peut donc entraîner une compression ou une inflammation, perturbant le bon fonctionnement de ce système. En corrigeant cette vertèbre, on corrige une majorité de problèmes résultant d'une dysfonction nerveuse des deux systèmes : volontaire et involontaire.

Le patient retrouvera d'une part une mobilité des articulations entre l'occiput du crâne et les vertèbres du cou (atlas et axis) et d' autre part la posture du corps : l'ensemble du tonus musculaire de base et du système végétatif seront équilibrés.

Par système végétatif, il faut comprendre le système nerveux autonome par opposition aux systèmes volontaires. Ses attributions sont nombreuses. Entre autres : celle du contrôle

Douleurs issues de l'atlas
Ce traitement, parfaitement indolore, ne modifie en aucun cas la position de l'atlas en force. Seule compte l'information réflexe du système nerveux par la stimulation de l'atlas et des tissus environnants de la partie haute du rachis, dans une direction définie.

Le traitement de l'atlas spécifique avec l' ENM® est très doux et sécurisant pour le patient. Les effets secondaires peuvent être des courbatures qui cèderont d'elles-même ou après un traitement de base en ENM®.
 
-->